Aller au contenu principal

Tours-Fondettes agrocampus

Actualités

Trophées de l'Agriculture durable

3 élèves de Term Pro PH : Maeva SENEZ, Romain LOYAU, Victor OLAYA sont allés à Paris le mercredi 26 novembre 2014 pour représenter la Région Centre comme jury lycéen d'un concours national "Trophées de l'agriculture durable" (TAD).

 

Ce concours a été organisé par la DGER (Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche), service "Agroforesterie" du Ministère de l'Agriculture. La journée a été animée par Monsieur HEMERY, et Madame BENAMED.

 

L'étude des dossiers a été réalisée avec les professeurs de techniques horticoles : Mmes GOULAIS et CHASLES du Lycée de Tours-Fondettes agrocampus.

Les élèves de Terminale Bac Pro PH les ont d'abord étudié en classe entière puis seulement les 3 représentants. Il s'agissait de 12 dossiers d'exploitants ayant une démarche productiviste et respectueuse de l'environnement.

 

Nos élèves ont rejoint à Paris des lycéens d'autres régions: Pays de la Loire, Nord Pas de Calais et Seine Maritime, afin de mettre en avant un dossier d'exploitant, parmi ces 12 dossiers, particulièrement engagé dans le respect de l'écologie du sol et de l'environnement proche de son exploitation.

 

Après une journée de débat, les élèves ont élu le dossier de l'agriculteur du Pas de Calais, exploitant céréalier, situé dans une zone très productrices de betteraves responsables d'érosion du sol.

Celui-ci est investi depuis 1997 dans le Développement Durable, avec comme actions respectueuses de l'environnement :

* abandon des labours en 1997;

* signature d'un CTE en 2002 pour supprimer l'érosion du sol

* implantation de haies en 2003

* achat d'un semoir direct en 2009

* arrêt de la culture de betterave en 2009

* semis entre les parcelles de bandes enherbées dès 2009: retour des pollinisateurs sur ses parcelles...

* cultures plus diversifiées depuis 2010

* plantation agroforestières depuis 2012

Les jeunes ont apprécié en particulier les efforts, de réduction de l'érosion (betterave), l'augmentation des espèces cultivées, l'accueil d'auxiliaires naturels et pollinisateurs et le plus grand respect du sol .

D'autre part, les élèves ont aimé que ces actions respectueuses de l'environnement permettent de pérenniser la main d'œuvre sur l'exploitation en maintenant tout simplement les revenus.

 

Pour finir, cette journée a été formatrice pour nos élèves qui, n'étant pas d'un milieu agricole strict, ont pu malgré tout exprimer leurs idées et leur sensibilité pour les démarches agro-écologiques.